Nouvelle Lune, guilde protectrice d'Astrub (On a des gaufres !)


 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire du clan Selenyte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maisys
Gouverneur AnhMouss
avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 23
Localisation : Au QG de Nouvelle Lune

Rôle et vie en guilde
Prénoms et nom: Maisys Sylvana
Cercle de puissance : 157
Spécialité :

MessageSujet: Histoire du clan Selenyte   Dim 15 Jan - 9:34

Tout commença il y a si longtemps que peu d'amaknéens s’en souviennent encore…

A cette époque l'ombre des dragons sillonnant le ciel se projetait sur l’astre de la nuit qui apparaissait rougi par le sang des différents idéaux qui tentaient de survivre. Des affrontements éclataient en tous lieux et rien ni personne ne semblait plus en connaître la cause. La traîtrise et la félonie régnaient en maître.
Il était fréquent de traverser des villages décimés dont les habitants avaient été massacrés sans aucune pitié par les hordes s’affrontant. A cette époque les enfants apprenaient à grandir dans ce monde si cruel qu’ils ne sourcillaient même plus lorsque leur jeune regard se posait sur un corps mutilé, empalé voire pire. Ils avaient appris à partager leurs univers avec cette barbarie, même le vol des dragons au dessus de leur tête ne les impressionnait plus.
Le plus barbare d’entre tous fut sans doute Volhe Deuhmort. Connu pour sa rare cruauté, n’avait-il pas assassiné ses propres parents alors qu’il n’avait que cinq ans.
Rendu au cercle de puissance le plus haut qui ne pourra jamais exister, il était devenu ce vieux mage qui avait arraché tant de secrets sous la torture.
Pourtant, las de ce chaos, il lança un soir un sortilège si puissant que Terra Amakna en trembla. Le sol s’ouvrit engloutissant sans pitié les hordes les plus cruelles et ce fut le silence…
Accablé par son geste, le vieux mage lança un contre sortilège qui eut pour effet d’épargner les deux dernières cités encore debout Bonta et Brâkmar. Disposant chacune de leur propre alignement les anges bontariens et les démons brâkmariens.
Le vieux mage jugea qu’il serait dès lors intéressant de les observer afin de tirer des leçons de leurs erreurs pour qu’un nouvel alignement puisse naître. Cette idée fit son chemin en d’autres contrées mais ne vit jamais sa réalisation dans l'univers régi par la gardienne Hécate et pour cause… : Volhe Deuhmort mourut en emportant ses espoirs et son projet dans sa tombe.

Les siècles passèrent, les bontariens et les brâkmariens continuaient à se livrer des batailles sanglantes et sans merci.
Un matin de printemps, Self-service, un jeune Crâ de la cité de Bonta qui luttait quotidiennement pour sa survie chassait les sangliers dans les plaines de Cania. Au détour d’un chemin alors qu’il pistait un énorme sanglier, il fut pris en chasse par une horde de brâkmariens.
Courageusement il en affronta quelques-uns dans un combat inégal. Il fut étonné de sa victoire, très mal en point cependant il entendait les autres s’approcher, ils seraient bientôt là et cette fois il ne se sentait plus la force de lutter. En voulant leur échapper après un dernier combat très éprouvant, le jeune Crâ sentit le sol se dérober sous ses pieds. Il tomba longuement dans le vide, il voyait déjà son corps se disloquer au dur contact de la roche lorsqu’il atterrit mollement sur un tas de peaux de bouftous.
Un peu étourdi, il se releva et découvrit qu’il se trouvait dans une sorte de grotte aménagée en demeure. S’il avait été sur l’île des Wabbits, il n’en aurait été aucunement surpris, mais sous les plaines de Cania cela sortait de l’ordinaire.
Il entreprit silencieusement une inspection des lieux. Très vite, il comprit au contenu hétéroclite des étagères qu’il devait se trouver dans le repaire d’un quelconque magicien comme les fioles, alambics et différents bocaux contenant des ressources des plus étranges pouvaient en attester. La poussière et les toiles d’araignées devaient envahir ce lieu depuis des lustres.
Se déplaçant prudemment, il faillit pourtant tomber, il n’avait pas remarqué cette anfractuosité dans le sol, il buta sur une pierre plus dure que ne le serait un craqueleur des plaines. Un peu contrarié, il retira les différentes peaux qui cachaient en partie la pierre pour y découvrir une série de dalles semblables en tout point à celles se trouvant près de l’unique chevalier d'Amakna qui permet de quitter son alignement.
En voulant finir de les découvrir complètement, il remarqua que la pierre centrale pouvait bouger, il la poussa dans un ultime effort espérant y découvrir quelque bien précieux ou quelques kamas. Le jeune bontarien déçu n’y constata que les restes d’un squelette et un talisman taillé dans la même roche que la pierre tombale. Il n’avait plus aucun doute sur le fait qu’il avait dû mettre à jour un tombeau. Machinalement il se saisit du médaillon, le gardant en souvenir de son expédition.
Le jeune aventurier voulu quitter cet antre mais à part escalader des centaines de mètres, il ne trouva pas comment il pourrait faire. Soudain il réalisa que quelque chose n’était pas normal en ces lieux. Aucune torche ne brûlait pourtant une lumière venue d’on ne sait où permettait d’y voir comme en plein jour. D’où provenait donc cet étrange éclairage ?
En y regardant de plus près, Self-service avisa une sorte d’escalier presque invisible, taillé dans la paroi rocheuse, rapidement il en gravit les marches et s’arrêta interdit. Un ingénieux système de pierres polies même très poussiéreuses permettait de refléter la lumière d’un étrange joyau en forme de lune à travers toute la salle. Une fraction de seconde à peine il pensa que cette pierre devait valoir son pesant de kamas, avec cela il serait à l’abri du besoin jusqu’à la fin de ses jours. Il renonça cependant à l’idée de s’en saisir, quelque chose lui inspirait au contraire de la respecter.
Harassé de fatigue, il arrangea rapidement quelques peaux à même le sol meuble de la grotte et s’y allongea pour s’endormir rapidement.

Etait-il en train de rêver, une voix feutrée prononçait son nom :

« Oh Self-service, soit attentif car ceci n’est pas un rêve comme ceux dont tu as l’habitude de faire. D’autres aventuriers avant toi ont foulé le sol de ma demeure et pour avoir voulu dérober ma source d’énergie y ont encore leurs restes. Depuis des millénaires mon âme est enfermée dans cette pierre en attendant d’être libérée pour que soit retrouvé l’esprit des Mercenaires et c’est à toi que revient le privilège de le posséder afin qu’un jour puisse naître enfin dans l'univers de la gardienne Hécate, le troisième alignement. »

A cet instant, le jeune Self service s’agenouilla dans son sommeil, comme s’il était réveillé c’est alors que le vieux mage se matérialisa soudain en un halo vaporeux, presque translucide et pourtant palpable, il tenait entre ses mains deux rouleaux de parchemins qu’il déroula soigneusement pour les présenter au jeune aventurier qui put y lire bien que ce fut rédigé en vieux amaknéen toute une série de commandements.


La magie opéra instantanément après qu’il eut lu toutes les lois qui seraient désormais les siennes. Le vieux sage satisfait de lire cette décision dans l’esprit du jeune homme lui présenta l’autre parchemin, il s’agissait en réalité d’une carte lui permettant de se situer enfin et surtout de pouvoir quitter cette sépulture.
Self-service s’éveilla, croyant avoir rêvé, lorsque sa main se posa sur les deux rouleaux de parchemins attachés ensemble par le talisman et posé à côté en évidence un fragment presque éteint de la pierre miraculeuse formait une pierre d’âme renfermant celle de Volhe Deuhmort, sorte de relique qu’il conserverait précieusement en souvenir.
Rassemblant ses affaires il se hâta de rentrer chez lui, dépêcha quelques tofus pour convier quelques amis, il leur narra son histoire et avec eux commença à constituer le "Conseil des Douze" (en hommage aux 12 dieux ayant atteint le célèbre Panthéon).

Et le conseil allait devenir le pilier du clan qu’il avait décidé de créer, les Selenytes, il choisit ce nom pour ne jamais oublier la forme matérialisée de l'âme de Volhe Deuhmort.

(Certains pourraient également penser qu'Hecate étant également la déesse de la lune, il y faisait donc référence.)


Tout se passait pour le mieux, les amaknéens arrivaient de toutes les contrées du Monde des Douze soit pour étoffer le groupe de mercenaires, soit pour en demander leurs services.
Un triste jour cependant notre chef bien aimé fut rattrapé par son cruel destin. Alors qu'il se rendait seul dans le repaire secret de Volhe Deuhmort où il avait l'habitude de se rendre au moins une fois par mois, il entendit un cri perçant. A n'en pas douter la voix d'un enfant, et se retrouva face à une cruelle horde de bandits de grands chemins. Ils n'étaient que trois, mais étaient les plus puissants que la gardienne Hécate ait nourri en son sein. Il connaissait la légende des trois bandits des plaines de Cania dont la puissance était aléatoire...Avec des amis il les avait déjà combattus. Cette fois il était seul face à eux alors que ceux-ci s'en prenaient lâchement à un enfant de Brâkmar. Bien qu'il fût bontarien, au péril de sa vie il s'interposa entre les agresseurs et le jeune garçon. L'histoire oublie de nous en révéler le nom. Ce dernier se sauva aussi vite que ses jambes le lui permettaient pour aller chercher du secours vers Astrub, il avait reconnu la coiffe des Selenytes, très appréciés dans ce monde divisé et cruel.
Quand il se présenta au lieu dit, où tout amaknéen pouvait accéder pour y demander leurs services il narra rapidement le drame qui était en train de se dérouler à quelques kamamètres de là.
Aussitôt les selenytes présents s'équipèrent et partirent à la recherche de leur chef bien aimé. Arrivés sur le lieu de l'agression ils ne trouvèrent que buissons cassés, herbes écrasées et traces de lutte sur le sol ainsi qu'un morceau d'arc cassé, mauvais présage. En battant les fourrés aux alentours ils découvrirent un morceau d'étoffe ensanglantée qui avait dû appartenir à Self. De moins en moins rassurés sur le sort de leur Grand Maître, les valeureux mercenaires continuèrent leurs recherches. C'est dans un bosquet, derrière quelques rochers qu'ils le trouvèrent enfin mortellement blessé, un disciple d'Eniripsa tenta bien de le soigner, cependant il était presque exsangue et même un disciple de Sacrieur ne pouvait lui rendre ce trop de sang perdu, il fallait se rendre à l'évidence : "Self était mourant". C'est le jeune disciple de Féca Enayar qui agenouillé à sa tête reçu ses dernières paroles, Self venait de lui confier la direction du clan. Ena comme tous l'appelaient lui renouvela son serment de fidélité et promit de se montrer digne d'une telle confiance, les larmes aux yeux il ferma ceux de son vénérable chef.
Très vite on décida de lui donner une sépulture juste au dessus du repaire de Volhe deuhmort. Il se passa alors au cours de la cérémonie un événement des plus étranges, le corps de Self lévita à quelques mètres au dessus de sa dernière demeure, enveloppé d'une aura si puissante qu'ils durent fermer les yeux pour éviter d'être aveuglés. Au même instant dans le quartier général des mercenaires, la relique, la pierre d'âme du vieux sage émis la même luminosité. Un craquement puissant retentit aux deux endroits à la fois et la lumière disparut.
Un long silence s'installa, suivi d'une brutale obscurité, puis, tout s'apaisa. L'âme de Self venait de fusionner avec celle de Volhe Deuhmort... C'est au cours de la nuit qui suivit, que le jeune disciple de Féca s'éveilla soudain en sueur. Il écarquilla les yeux. Rêvait-il ?
Self était là devant lui, vêtu simplement de la panoplie des Selenytes. Il lui expliqua alors que par le fait du choix de l'emplacement de sa tombe, son esprit ne faisait plus qu'un avec celui du vieux sage et cohabitait dans la pierre d'âme sacrée. Il lui céda les pouvoirs, lui énonça quelques recommandations données par le vieux mage en personne, et lui confia l'avenir du clan en lui promettant d'y apparaître de temps à autre sous sa forme éthérée...

Une nouvelle légende venait de naître car depuis au cours de réunions ou de grands événements, le corps de Self se matérialise à la vue de tous...

Enayar a respecté sa promesse et le clan des Selenytes a continué de progresser. Ils seront bientôt prêts à prétendre au troisième alignement de leur univers en tant que Selenytes.
Jour après jour, semaine après semaine, aidé de quelques Maîtres, il a mis en place les différentes consignes exigées pour espérer obtenir les ailes selon les révélations faîtes par son regretté Grand Maître Ethéré, la nuit qui avait suivit son trépas.
Quelque part l'Esprit de Volhe Deuhmort surveillait sa progression.

Le 15 juinssidor 638, le vœu le plus cher de Self-Service venait enfin de se réaliser, les Selenytes sont devenus l'alignement Mercenaire de ce Monde.


Un an plus tard le clan des Selenyte avait évolué, les relations entre Brâkmar et le clan, les
demandes de la population nécessitaient de plus en plus de bras armés.
C'est dans l'ombre que pour anticiper ces besoins les Selenytes travaillaient sur un projet guerrier. Ces guerriers seraient les défenseurs des valeurs du clan, l'élite du clan et du Monde des Douze. Leur enseignement serait de tuer ou mourir, ils vendraient leurs âmes aux plus offrants tout en respectant l'éthique de leur clan. La branche martiale du clan des Selenytes était en train de naitre.
Dans l'ombre de ces projets une disciple de Sacrieur du nom de Shacri se présenta aux Selenytes, elle disait avoir eu vent de ces travaux et venait ajouter son aide dans la création de la branche martiale.
Elle fut acceptée grâce à ses arguments puis disparu pendant une période que l'histoire ne saurait déterminer.
Elle revint deux semaines avant la fin des travaux avec un parchemin, un code d'honneur similaire en toute partie à celui que Volhe Deuhmort avait remis il y a longtemps. Seuls certains commandements étaient différents. Il fut convenu que ce serait le code d'honneur de ces guerriers et que Shacri pourrait intervenir régulièrement dans l'évolution de ces Selenytes.

- Selenyte tu es et Selenyte tu demeureras
- En toute circonstance tu resteras juste et loyal envers ton clan
- Respectueux tu seras mais aucune pitié pour ton adversaire tu n'auras.
- Tes engagements tu honoreras.
- L'honneur du clan tu défendras au péril de ta vie.
- Une arme tu seras et ton semblable tu défendras.
- Ni de ta force, ni de ton pouvoir jamais tu n'abuseras.
- Allégeance tu prêteras au code d'honneur des Mercenaires.
- Intrépide, tu entacheras tes mains mais tes pensées resteront nettes.
- Rapide et efficace, tu parachèveras toujours ta mission ou tu la délègueras.

Le 6 Jouiller 639 au soir Fallanster convoqua le clan des mercenaires au Château d'Amakna pour que ce projet soit rendu public. Hérauts, badauds et miliciens partirent annoncer à la populace que les Selenytes offraient de nouveaux services, la branche des Cyns Selenytes était née




Maisys, Gouverneur Lunaire.



Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire du clan Selenyte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire du clan Smith
» Histoire du clan : Chosokabe
» L'histoire du clan Malmutant
» Histoire du clan de Greek le borgne
» Histoire du clan: Takeda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Lune, guilde protectrice d'Astrub (On a des gaufres !) :: La bibliothèque-
Sauter vers: