Nouvelle Lune, guilde protectrice d'Astrub (On a des gaufres !)


 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sidalee Highsea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sidalee
Éclaireur
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 21/09/2011
Age : 32

Rôle et vie en guilde
Prénoms et nom: Sidalee Highsea
Cercle de puissance : 151
Spécialité : Gnuh ?

MessageSujet: Sidalee Highsea   Lun 2 Juil - 17:01

Seul les petits cliquetis des machines semblaient capable d'oser briser le silence pesant de la cabine, s'affolant de plus en plus à l'approche de l'immense masse difforme vers laquelle le Highsea se dirigeait. Sidalee était pétrifiée, incapable de réagir ou ne serait-ce que prendre une décision face à la situation. Elle ne faisait que fixer la petite forme humanoïde qui s'éloignait de seconde en seconde.
Un grésillement coupa l'ambiance oppressante et échappa quelques mots faiblement.

Sid... Fonce, ne t'occupe pas de moi... Tes rêves t'attendent.

La mécano sortit de sa torpeur, soudainement affolée et prise de panique.

Lola, abrutie !


La sufokoise se réveilla haletante et prise de vertige, de grosses gouttes de sueur perlant sur son front entre deux mèches de cheveux flamboyantes. Après un court instant à reprendre son souffle, elle jeta un coup d’œil à tout une pile de papier et de plan de machine en soufflant une dense fumée du mégot qu'elle venait d'allumer.

Tu parles d'un rêve...

D'un bond, elle sauta de son hamac de fortune et coiffa au mieux ses longs cheveux flamboyants. Il était temps pour elle de retourner sur terre et surtout de retrouver son peuple depuis peu. Un grand vent nouveau avait soufflé aux portes de son existence bien peu de temps auparavant, comme bon nombre de sufokiens. Le culte d'Oktapodas et le renouveau du peuple Steamer, pourtant disparu, avait fini par venir à ses oreilles durant ses courtes haltes à Sufokia. Fanatique de mécanique et grande aventurière des confins marins, elle ne put se permettre de passer à côté de cette opportunité et surtout de l'évidence de son appartenance à ce peuple. Tout son être ne pouvait qu'être en accord avec le technomage aux huit bras.
Faisant parti des premières personnes à rejoindre le culte bien peu après la découverte du temple englouti du à la grande tempête, Cidalee avait déjà pu nouer des contacts avec plusieurs grands noms parmi les marinventeurs. Et c'est grâce à ces liens qu'à présent elle devait se présenter face à Jelus Vern pour faire partie de tout un groupe pour une réunion apparemment importante.
Une fois prête, la mécano sortit de sa maisonnette et se dirigea vers le grand temple, saluant chaque personne sur son chemin. Une fois devant le sous marin du temple, une voix bien familière l'interpella.


-Sid, Sid attend !

Une jeune femme, portant une tenue similaire à celle de la mécano, couru avant d'arriver face à son amie, essoufflée.

Salut Lola, eh bien qu'y a t-il de si urgent ?

Je voulais juste te voir avant que tu ne partes, de ce que j'ai entendu vous pourriez en avoir pour un petit moment. J'espère que tout se déroulera bien ! Et j'ai un truc pour toi...

Avant que Cidalee ne puisse interroger la jeune fervente, celle ci tendit un ensemble complexe de piston de cuivre.

J'ai réussi à mettre la main sur cette petite merveille, avec les autres éléments de la dernières fois, on peut remonter la partie sept du moteur et...

Bon sang, s'énerva aussitôt l'ancienne capitaine, je te l'ai déjà dit, oublie ça, c'est du passé !

Lola baissa la tête, les yeux humides, ce qui calma aussitôt la mécano. Depuis l'incident ayant eu lieu deux ans auparavant, cette dernière avait décidé de laisser couler ses projets avec son vaisseau. Elle savait bien que sa jeune amie ne voulait que bien faire, mais bien qu'elle ne veuille se l'admettre, au fond d'elle même, elle tenait responsable la jeune Steamer du fiasco total qui avait eu lieu.
Ne voulant pas faire ressurgir le passé et encore moins voir son amie pleine de remords, elle donna une grande claque dans le dos de cette dernière en souriant.


De toute façon je dois filer là, en attendant pourquoi ne pas t'entrainer encore un peu avec Jak et Ozen ?

Mais je...

Avant même que la jeune femme ne puisse en dire plus, Sidalee la poussa un grand coup en avant vers les canaux de la ville avec un grand rire.

A l'eau Lola, comme les garçons !

Dans un dernier rire partagé, la marinventeuse se dépêcha de rejoindre le temple, une réunion importante allait débuter et elle ne pouvait se permettre d'arriver en retard...
A peine présente dans la salle principal, derrière une foule impressionnante du temple-vaisseau, que Viktorie Penk, aux côtés de Jelus Verne, prit la parole pour expliquer ce tel rassemblement.


Bonjour à tous fidèle d'Oktapodas ! Comme beaucoup le savent déjà, notre culte a enfin été... officialisé sur la terre des Douze ! Une statue à l’effigie de notre dieu est désormais en Astrub. N'hésitez donc pas à y faire un tour, et surtout passez voir Alberta Borida qui se chargera de vous et de vous faire connaitre les environs. N'oubliez pas que c'est en nous montrant que nous pourrons faire connaitre la Vague des Steamers !

Pendant plusieurs heures, Sidalee écouta les nombreuses informations que la présidente du Conseil de la Mer pouvait donner sur Astrub ainsi que les régions voisines, impatiente de fouler le pied sur une terre autre que Sufokia. En dehors des eaux, elle se rendit compte qu'elle connaissait finalement bien peu le monde et c'était une lacune qu'elle se devait d’effacer. A peine la réunion terminé qu'elle se précipita vers le zaap pour se rendre à Astrub. Ce n'était peut être pas la fin des aventures, finalement...

Une fois arrivé dans la cité des mercenaires, un dépaysement violent frappa la manieuse de vapeur. Astrub n'avait absolument rien en commun avec la cité aux fleuves tranquilles. Dans son ébahissement, Sidalee n'eut pas le temps de remarquer la présence d'une de ses collègues du temple, derrière elle.


Dépaysant, pas vrai ?

Surprise, la mécano se retourna vivement, et découvrit celle dont Viktorie avait tant parlé, Alberta Borida. Mandatée par le conseil de la mer de Sufokia, elle avait la tâche d'accueillir les Steamers à Astrub, ce qu'elle s'empressa de faire avec la dernière arrivante. Pendant plusieurs jours, Sidalee put découvrir ce nouveau monde et ses habitants grâce aux nombreux conseils d'Alberta. Mais bien que la cité lui apportait énormément, en plus de l'accueillir chaleureusement, un manque commençait à se faire sentir. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de mettre ses talents de mécanique et d'invention à l'épreuve, ni même de trouver de réels buts, ne faisant que partir à l'aveuglette, se dirigeant toujours au hasard. Elle cherchait une place où elle serait utile et où elle se sentirait à l'aise, pour combattre ce dépaysement, le manque du large et surtout la mélancolie de son rêve brisé.

C'est en écoutant furtivement une conversation qu'un déclic survint. Elle entendit au cours d'un récit l'histoire de certains mercenaires, un clan nommé Selenyte, faisant profiter de leurs talents, quels qu'ils soient, contre rémunération, et le tout sans poser de question. Mais surtout, ils posséderaient chacun une paire d'aile de bois greffée à même la peau. Curieuse de voir ce genre de chose, elle se précipita vers le foyer des mercenaires et découvrir de ces propres yeux ce clan. A peine le seuil de la porte dépassé que ses yeux se rivèrent aussitôt sur une disciple Pandawa portant les fameuses ailes. Curieuse et fascinée, elle ne put s'empêcher de demander à observer ses élytres et de faire bouillir son cerveau d'inventrice compulsif, imaginant déjà de nombreuses améliorations sur ces élytres.
Après quelques minutes, Sidalee sentit de nombreux regard sur elle, ayant oublié la générale méconnaissance du peuple Steamer et donc l'étonnement de sa présence ici, mais aussi sa façon de reluquer de façon obsessionnel de "simples ailes de bois". Après s'être confondu en excuses et se présentant à la mercenaire du nom de Kitsii, elle discuta quelques temps avec divers mercenaires et habitués de l'endroit, profitant du lieu accueillant. Pourtant sa curiosité n'était toujours pas satisfaite, elle souhait en voir plus et décida donc de passer un contrat pour voir l’œuvre d'un mercenaire. C'est avec la même mercenaire aux penchants alcoolisés que la mécano fit une petite aventure au repaire des bandits et forgerons, au dessus du Sufokia, permettant au commandant Costaud de souffler un peu dans sa perpétuel lutte contre les bandits du nord.
Oui, elle voulait devenir mercenaire.

Pourtant cela ne semblait pas suffire. Si elle savait que les mercenaires étaient puissant, ceux ci ne semblaient pas chercher à défendre Astrub plus que cela. Sans doute l'appât du gain les empêchant de faire certains actions gracieusement...
Non, Sidalee voulait que cette cité, qu'elle considérait comme son second foyer, soit immunisée contre tout. La ville qui avait pu l'accueillir, qui a su lui redonner ce souffle qu'elle avait perdu il y a deux ans, ne devait en aucun cas être démuni.
C'est dans cette optique que la marinventeuse pu rencontrer Nouvelle Lune. Ses idéaux, son envie de faire d'Astrub sa seconde protégée, gardant avant tout Sufokia dans son cœur, et ses talents Steamer ne pouvaient que aider la guilde protectrice dans sa tâche.

C'est ainsi que Sid se retrouva voisine à Sufokia avec l'un de ses supérieurs, Galorio. Profitant de cette maison de guilde très vaste, quelques bricoles ne pouvant tenir dans son propre sous-sol étaient stockés dans celui du meneur.
Parmi tout cela, un petit sous-marin complexe mais bien loin d'être achevé trôné au milieu de la pièce, trésor inestimable de la mécano.
Sur la poupe, un mot peint en noir pouvait être lu.


HIGHSEA II
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sidalee Highsea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Lune, guilde protectrice d'Astrub (On a des gaufres !) :: La Table "Eaud'Aff Ichage" :: Nos membres :: Lunaires confirmés-
Sauter vers: